Accrédité, Certifié Master Coach Professionnel (c'est-à-dire ?)

Faire du bien être au travail, 
une source de rentabilité !

22 Oct 2020 | Boostez vos potentiels internes, Optimisez vos dynamiques collectives

Par Catherine et Pascal Lefeuvre
Master Coachs professionnels

Notre façon moderne de vivre épuise autant la planète que les êtres humains. Il amène un nombre croissant de nos concitoyens à vouloir mieux concilier carrière et engagement et à trouver du sens dans leur travail. La « période covid » a fait émerger des métiers « utiles à la société », des métiers souvent sous-valorisés. Une situation qui renforce la sensation de mal-être au travail et d’inutilité de nombreux collaborateurs. 55% des français ont été amenés à réfléchir au sens de leur travail, en 2020. Cette souffrance est subie par un grand nombre de Français, mais touche aussi directement les entreprises.

Le mal-être au travail induit des coûts fa-ra-mi-neux !

Prenant des formes aussi variées que l’absentéisme, le turn-over, les arrêts ou accidents de travail, le mal-être au travail, et son coût, représentent globalement 3 500€ par an par salarié ou 7% de la masse salariale ou 23% de perte de valeur ajoutée (source : espace-chsct.fr).

Part du coût du mal être au travail dans la masse salariale

 


Part de perte de valeur ajoutée liée au mal être au travail

 

Conjuguer mieux-être au travail et efficience

Le mieux être au travail est automatiquement synonyme d’efficience. Cette efficience, nous la définissons comme la performance sans effort. Une fois ce préambule posé, voici quelques pistes d’amélioration pragmatiques que nous vous proposons.

 

> Étape 1 : commencer par soi

S’il est difficile de changer le monde ou les autres, il est sans doute plus facile d’essayer de commencer par se changer soi-même. Et cela commence par nourrir sa quête de sens, « ici et maintenant », comme ont pu l’évoquer, à leur manière et selon leur époque, de nombreux penseurs, de Socrate à Jung en passant par Bouddha, Sénèque et bien d’autres. (Entre nous, c’est bien là encore un paradoxe, de se projeter dans le futur, y trouver du sens … tout en étant stable dans son présent !).
Ceci étant, ces quelques 2 500 ans de littérature aux réflexions existentielles, devraient vous aider à nourrir la quête de sens qui est la vôtre, vous permettant ainsi de mieux identifier votre job idéal.

Car, si le sens est « la boussole », et votre job « la montre », alors, vous saurez aligner votre boussole avec votre montre, l’être avec le faire, le « pour quoi » avec le « comment ».


> Étape 2 : un exercice pour accompagner le bien-être au travail

Installez-vous dans un endroit tranquille. Prenez une feuille et répondez par écrit à cette unique question :

« Quel est exactement le sens de ma vie ? »


Là, c’est le mot « exactement » qui est important car lorsque l’on sait ce que l’on veut, on trouve ce que l’on cherche !

Si vous le voulez, cela est aidant d’aller explorer du côté de ces ingrédients pour répondre à cette question ci-dessus :

  • Connaissez-vous votre raison d’être, votre vocation? En d’autres termes, que manquerait-il à la planète si vous n’existiez pas ?
  • Quelles sont vos 3 principales valeurs ? Comment les nourrissez-vous ?
  • Quelle est votre ambition ?

Si ce qui compte ce n’est pas ce que l’on sait mais ce que l’on fait de ce que l’on sait, alors surtout, ne croyez pas ce que nous écrivons, expérimentez-le !

 

Bon chemin.

Catherine et Pascal Lefeuvre